Accueil > Accessibilité des entreprises > Accessibilité des escaliers

Accessibilité des escaliers

L’article 7-1 de l’arrêté du 01 aout 2006 a fixé une cadre précis en matière d’accessibilité des escaliers. Ces derniers doivent pouvoir être utilisés en sécurité par les personnes en situation d’handicap ou à mobilité réduite y compris lorsqu’une aide appropriée est nécessaire. La sécurité des personnes doit être assurée par des aménagements ou équipements facilitant notamment le repérage des obstacles et l’équilibre tout au long de l’escalier.

Pour les escaliers existants les exigences ne sont pas les mêmes, selon l’arreté du 08 décembre 2014 : “En l’absence de travaux ayant pour objet de changer les caractéristiques dimensionnelles des escaliers, les caractéristiques dimensionnelles initiales peuvent être conservées “

RAPPEL GRATUIT 24H

Quelques repères pour mieux comprendre la législation

  • Le nombre de marche est fixé à 25 maximums par volée.
  • Le giron doit être supérieur ou égale à 280 mm.
  • La hauteur de la marche doit-être inférieure ou égale à 160 mm et 17 mm pour les ERP existants.
  • La pente de l’escalier doit être de 30° à 31°.
  • L’échappée doit être de 2200 mm .
  • Largeur entre main courante 1 m20 pour le neuf et 1 m pour les ERP existants.

La sécurisation d’un escalier des ERP

Fort de notre expérience dans l’accessibilité, nos techniciens vous conseilleront dans les différentes possibilités en fonction de la configuration de votre établissement afin de sécuriser votre ERP existant et le rendre accessible.

  • En haut d’un escalier, un revêtement de sol doit permettre l’éveil à la vigilance grâce à un contraste visuel et tactile.
  • Une contremarche doit être posée sur la première et la dernière marche, apportant un contraste visuel suffisant avec la marche.
  • Les nez de marche doivent être contrastés visuellement, être antidérapants, sans débord de plus de 10 mm.

Nos solutions techniques

Les Monte Escaliers

Les Monte Escaliers

Pour la mise en accessibilité de votre escalier, vous devez installer un monte escalier ou une plateforme élévatrice, nous avons des solutions clé en main qui faciliteront le passage de vos clients dans votre établissement.

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur notre équipement s’installe rapidement et sans contrainte. Grâce à lui vos clients reviendront vous voir et vous serez en conformité avec la réglementation.

Les mains courantes

Les mains courantes

Une main courante dans un ERP doit être contrastée, fixée de chaque côté de l’escalier encloisonné, à une largeur minimale de 1,20 m et située entre 80 cm et 1 m à hauteur du sol. Sa conception doit être rigide, en continue, facilement préhensible et doit se prolonger au delà de la première et dernière marche.

Nos techniciens vous proposeront un choix de main courante qui répondra à la réglementation en vigueur.

Dalle podotactile

Dalle podotactile

Equipement central à la sécurisation d’un escalier, les bandes podotactiles sont particulièrement destinées aux personnes ayant une déficience visuelle et sont un indicateur leur permettant de détecter un danger.

L’installation de ces dalles est très réglementée et doit s’installer en haut de l’escalier à une distance de 50 cm de la première marche et offrir un contraste visuel et tactile.

Nos techniciens vous proposeront le matériel adapté qui répondra à la réglementation en vigueur.

  • Installation en haut d’un escalier ou avant un danger potentiel
  • 50 cm de la première marche
  • Offrir un contraste visuel
Nez de marche antidérapant

Nez de marche antidérapant

Le choix et l’installation de nez de marche est régis par l’article 7-1 R.111-19-2 et a été complété par un nouvel arrêté du 20 avril 2017.

  • Ils doivent être contrastés par rapport au reste de l’escalier d’au moins 3 cm horizontalement.
  • Être non glissant
  • Ne pas présenter de débords excessifs par rapport à la contremarche.

Nos techniciens vous proposeront le matériel adapté qui répondra à la réglementation en vigueur.

Contremarche

Contremarche

Afin d’aider au mieux les utilisateurs à évaluer les hauteurs et les distances, les revêtements, les nez de marches ainsi que les contremarches doivent contrastées.

  • La première et la dernière marche doivent être pourvues d’une contremarche d’une hauteur minimale de 10 cm depuis le plancher ou la marche inférieure, visuellement contrastée par rapport à la marche.

Start typing and press Enter to search